Chroniques·New Romance

Fight for love, T.6 : Legend – Katy Evans

Editions Hugo New Romance – 9 Juin 2016
360 pages

Résumé :
Marverick,  » Avenger » Cage se donne à fond pour être le meilleur boxeur de la ligue Underground et ainsi entrer dans la légende.
Cherchant à cacher sa véritable identité, sur le circuit, le nouveau jeune talent est connu pour son air vengeur et son tatouage dans le dos qui le rendent mystérieux.
En fait, Maverick a des raisons très personnelles de vouloir être le meilleur : il veut à tout prix écraser celui qui règne sur l’Underground et sur le coeur des fans, Remington  » Riptide  » Tate…
Pendant son entraînement, il rencontre une jeune femme pour qui il a un véritable coup de foudre. Et alors que les choses deviennent sérieuses entre eux, il découvre qu’elle n’est autre que Reese Dumas, la cousine de la femme de Riptide. Elle est supposée vouloir qu’il échoue, il est supposé rester loin d’elle. Mais Maverick se battra pour elle et prouvera qu’il est bien meilleur que le monde d’où il vient. Le monde entier aura alors les yeux rivés sur le plus grand combat de l’histoire entre Mav et Riptide car le vainqueur entrera dans l’histoire comme le plus grand champion d’Ultimate Fight. Le vainqueur deviendra une légende.

Mon avis :
Reese Dumas, est là pour se trouver. Maverick Cage est là pour se battre, pour prouver aux autres ainsi qu’à lui-même qu’il est le meilleur, et qu’il n’est pas comme son père, qui n’a jamais voulu de lui. Une rencontre et un amour improbables, l’entrée en piste d’une « légende », voilà comment peut se résumer ce tome final de la saga « Fight for love ».

J’ai de nouveau mis du temps à sortir ce tome alors que les précédents m’avaient bien plu. L’intrigue, qui reste dans le même univers que les autres, est bien menée. Si dans un premier temps, j’ai trouvé que l’histoire était un peu plate, par la suite, elle m’a tenue en haleine, j’avais hâte de connaître le final. Le récit un peu lent sur le début, gagne en rythme et devient intense. Les émotions et rebondissements sont bien présents.
La plume de Katy Evans, reste fluide, agréable à lire.

Je me suis attachée aux personnages, ils sont touchants à leur façon. Reese est une jeune femme de vingt ans, qui a pris le large et se retrouve chez sa cousine Brooke afin de trouver un sens à sa vie. Disons plutôt qu’elle a besoin de se retrouver et c’est à une « nouvelle » Reese que nous allons avoir à faire. Quand elle rencontre Maverick, elle est fascinée par lui, elle apprend à le connaître et finira par s’apercevoir que c’est « lui » qu’elle veut, même si tout semble vouloir l’éloigner de lui.
Maverick Cage, dit le vengeur est également âgé d’une vingtaine d’années. Débarquant avec son sac de sport et ses quelques économies, il ne veut qu’une chose : combattre à l’Underground. Mais très vite, quand les gens voient à qui ils ont affaire, ils lui ferment la porte. Le seul qui n’a plus rien à perdre et qui accepte est Oz, un entraîneur paumé, hors du circuit. Son but est de se surpasser, devenir le meilleur. Mais surtout combattre le champion : Remy. Un Riptide qui le prendra sous son aile et lui prouvera qu’il peut être le meilleur, qu’il n’est pas comme son père, qu’il y a du bon en lui. Côté sentiments, il n’en a jamais réellement éprouvé, malgré tout, quand il rencontre Reese, il devient possessif, elle devient pour lui son « tout » et là aussi, il se battra pour qu’elle reste à ses côtés.

En bref : j’ai passé un très bon moment avec cette lecture. Une histoire un peu longue à démarrer, gagnant en intensité au fil des pages. Ce tome conclut parfaitement cette saga !

Chroniques·New Romance

Fight for love, T.5 : Ripped – Katy Evans

fight-for-love-tome-5-ripped-592884-250-400Editions Hugo New Romance – 2 Juillet 2015
360 pages

Résumé :
Pandora, la copine gothique de Brooke et Mélanie, pensait que le chagrin d’amour qu’elle avait vécu à cause de son ex, rockeur et bad boy, était loin derrière elle. Mais le voilà de retour en ville pour le plus gros concert de l’année. Elle le déteste tellement qu’elle ne résiste pas à l’idée de lui faire un gros canular durant le concert, accompagnée pour cela de Mélanie.
Mais alors qu’elles sont arrêtées par la police et qu’elle se retrouve face à son ex, toujours aussi magnifique, des tas de sentiments remontent à la surface, auxquels elle ne s’attendait pas. Elle ne s’attendait pas non plus aux conditions de la liberté sous caution : Mélanie est autorisée à rentrer chez elle alors qu’on place Pandora dans une situation périlleuse, beaucoup trop proche de son ex. Cette proximité physique la torture, tout en faisant renaître la passion qu’ils ont partagée et qu’importe à quel point elle le déteste, il l’obsède toujours autant.
Entre détestation et obsession, la frontière est souvent mince…  Poursuivre la lecture de « Fight for love, T.5 : Ripped – Katy Evans »

Chroniques·New Romance

Fight for love, T.4 : Rogue – Katy Evans

fight-for-love,-tome-4---rogue-588515-250-400Editions Hugo New Romance – 21 Mai 2015
360 pages

Résumé :
Dans REAL, Brooke Dumas rencontre Remington Tate grâce à sa meilleure amie, Mélanie et c’est maintenant au tour de celle-ci de tomber sur l’homme qui fera vibrer son cœur. Après l’avoir attendu des années, un soir de pluie, il est là, fort et mystérieux… Il se nomme Greyson King et il vole à son secours. Il est intrépide et il est peut-être bien l’amoureux, l’ami et le protecteur qu’elle a toujours cherché. Lorsqu’ils font l’amour et qu’il prononce son nom, c’est comme si tout prenait du sens.
Mais il disparaît sans un mot et lorsqu’il réapparaît, c’est pour lui dire :  » Je ne pourrai pas te rendre heureuse.  » Ne supportant d’être loin de lui, elle finit par découvrir le côté obscur qu’il était déterminé à lui cacher et se rend alors compte que leur première rencontre n’était peut-être pas due au hasard… Prise dans un tourbillon d’émotions, Mélanie n’a rien à quoi se raccrocher, si ce n’est cet homme qu’elle devrait certainement fuir comme la peste.
Que feriez-vous si votre Prince charmant était en réalité un véritable escroc ? Poursuivre la lecture de « Fight for love, T.4 : Rogue – Katy Evans »