Chroniques·Romance contemporaine

Colosse, le maître du jeu – Anna Wendell

Editions Addictives (Luv) – 9 Décembre 2020
424 pages

Résumé :
Imposant, sexy, arrogant… il a tout pour lui plaire… mais c’est son demi-frère !
À la demande de son père gravement malade, Alison part sur les traces de son demi-frère caché.
Elle le retrouve en Écosse, vivant dans un manoir tout aussi imposant que lui, entouré de légendes terrifiantes.
Archibald est imbuvable, dominateur, ultra sexy… et bien plus encore. Mais toute attirance est aussi impossible qu’interdite !
Alors Alison calme ses ardeurs et essaie d’apprivoiser ce colosse pour sauver son père d’une mort certaine.
Entre manipulations, obstacles impromptus, familles ennemies et passion débridée, seuls le temps et le destin décideront de leur sort.

Mon avis :
Afin d’exaucer le souhait de son père, gravement malade, Alison se doit de retrouver ce demi-frère qu’elle n’a jamais rencontré. Elle le retrouve en Ecosse et le moins qu’elle puisse dire, c’est qu’au premier abord, il n’est pas très avenant, voire même un peu effrayant. Toutefois, elle compte bien le dompter et tenir sa promesse. Mais tout cela ne sera pas facile, car bien que l’attirance soit de mise, même si elle semble interdite, autour de lui, le danger demeure et un secret bien gardé entoure ce colosse qui, au final, a quand même un cœur…

Je ne parlerais plus d’Anna Wendell, étant donné que c’est une des auteures dont j’apprécie énormément la plume et c’est donc naturellement que j’ai voulu découvrir ce nouveau roman. L’intrigue est originale et bien menée, d’autant plus qu’ici, nous allons évoluer en Ecosse, pays que j’aime beaucoup (même si je n’y ai jamais mis les pieds). D’emblée, je me suis laissée emporter par l’histoire qui se veut entraînante, captivante et qui m’a tenue en haleine au fil des pages. Le récit est très bien rythmé par les rebondissements, on sent de prime abord qu’il y a anguille sous roche, cependant, le suspens demeure un temps. Les émotions, quant à elle, sont bien présentes et varient en intensité, m’ayant fait passer du rire au pincement au cœur.

Les personnages sont attachants. Alison est une jeune femme quelque peu timide, qui n’a qu’un but : tenir la promesse faite à son père mourant. Elle n’hésite pas à partir à la conquête de cet inconnu qui semble être son demi-frère. Sur place, elle va se retrouver face à un colosse des Highlands et pas vraiment engageant, mais elle n’a pas dit son dernier mot. Il l’attire, certes, seulement, l’interdit la freine, et elle devra résister à cette beauté brute qui n’a pas dit son dernier mot non plus. C’est une jeune femme plaisante, avec une belle force de caractère.
Archibald est laird. Il est aussi teigneux, arrogant, et encore, je calme mes ardeurs concernant ce qui pourrait le qualifier, lorsqu’on le rencontre la première fois. Pourtant, au fil du temps, quand on apprend à creuser sous la surface, on se rend compte que c’est un homme dévoué, avec du cœur qui sait ce qu’il désire, malgré le fait qu’il déteste qu’on lui dise non. Il cache un secret et son but est de protéger ceux qu’il aime.
J’ai beaucoup apprécié certains protagonistes secondaires, notamment Osange, le meilleur ami d’Alison.

En bref : j’ai passé un excellent moment avec cette lecture. Une romance se déroulant en Ecosse, très entraînante et pleine d’émotions. Une belle découverte !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.