Chroniques·Romance contemporaine

The way you love – Erin Graham

Editions Addictives (Luv) – 20 Février 2019
612 pages

Résumé :
Peut-on tout (se) pardonner ?
Parfois, une seule nuit peut changer une vie… Arraché à un univers de violence et plongé dans l’inconnu, Quentin se retrouve désormais seul face à son destin, un enfer dont l’unique lumière se prénomme Célina. Mais la culpabilité et les secrets compromettent cet amour qui ne cesse de grandir depuis leur rencontre. Jusqu’au jour où tout bascule encore une fois.
Neuf ans passent, Quentin, toujours un peu rebelle, est devenu chef étoilé. Le hasard place à nouveau Célina sur son chemin. Ils ne sont plus ado désormais. Les sentiments sont intacts, l’attirance plus forte que jamais. Mais tout n’est pas si simple : Quentin n’a pas réglé les problèmes de son passé. Quant à Célina, elle est sur le point de se marier…
Céder à la passion provoquerait un véritable tsunami.
Mais n’est-il pas trop tard pour résister ?

Mon avis :
Durant leur adolescence, Quentin et Célina se sont rapprochés pour finir par ne plus se quitter. Après une nuit, Quentin n’est plus revenu et le temps a passé. Dix ans plus tard, ce dernier est un chef reconnu au Japon, et elle, n’a pas quitté sa Normandie. Leur vie a suivi son cours, mais le temps n’a pas effacé ce ressentiment d’abandon. De retour au Pichet, le restaurant de son oncle, Quentin va devoir affronter celle qui lui a littéralement brisé le cœur. De son côté à elle, et bien que sa vie ait changé, elle va également devoir faire face. Malgré les années, leurs sentiments n’ont pas changé, mais il va falloir qu’ils se parlent, qu’ils affrontent ce passé et tous ces non-dits, car la situation dans laquelle ils se trouvent risque de faire du grabuge…

Un résumé prometteur, une belle couverture, il n’a fallu que cela pour que je me lance. L’intrigue est quelque peu originale et bien menée. L’histoire est captivante, m’a tenue en haleine durant quasi toute ma lecture. Un récit qui se veut bien rythmé, riche en rebondissements, mais également en émotions. Cependant, comme je l’ai dit en fin de lecture sur un post, j’ai été gênée durant cette dernière. En effet, l’auteure, pour la bonne compréhension de l’histoire, nous fait des flash-backs à de nombreuses reprises. Pour ma part, comme le roman est découpé en plusieurs parties, j’aurais préféré avoir une partie spécifique plutôt que ces nombreux retours dans les chapitres. Cela n’est qu’un détail, car Erin Graham a réussi quand même à me convaincre.

Les personnages sont attachants. Célina est une femme qui a su apprivoiser Quentin durant l’adolescence. A son départ, son cœur s’est brisé et dès lors, elle a refait sa vie. Si à l’heure actuelle, elle est sur le point de se marier, l’arrivée de Quentin à nouveau dans sa vie, fait remonter en surface les ressentiments et surtout les sentiments qu’elle a encore à son encontre. Pleine de douceur, elle sait garder la tête sur les épaules et n’hésite pas à se montrer forte quand il se doit. Elle a bon caractère, mais il ne faut pas trop la pousser, au risque qu’elle explose !
Quentin est un homme qui, durant son enfance, a connu la violence. Petit à petit, grâce à Célina, il a pu garder en lui, ces stigmates et, lui aussi a eu le cœur brisé. Pourtant, le voilà de retour afin d’épauler Phil, son oncle, celui qui a joué durant des années, de père de substitution, le menant aujourd’hui là où il se trouve. Il a érigé une carapace autour de son cœur, toutefois, au contact de Célina, tout part en vrille et ses certitudes sont mises à mal.
Le passé les rattrape, et petit à petit, ils vont s’apercevoir que certains éléments manquaient à l’appel.
Concernant les protagonistes secondaires, j’en ai aimé certains, tout comme d’autres non. Je pense notamment à Dimitri qui lui entre dans la catégorie « à oublier ».

En bref : j’ai passé un très bon moment avec cette lecture. Une romance riche en rebondissements et en émotions, évoluant au rythme du son d’Eminem. Une chose est certaine : l’amour est plus fort que le reste !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.