Chroniques·Comédie romantique

Un Noël à Covent Garden – Jules Wake

Editions J’ai Lu pour Elle (#exclusif) – 7 Novembre 2018
407 pages

Résumé :
Plein d’amis, un job de maquilleuse d’opéra et un fiancé… Noël aurait pu s’annoncer sous les meilleurs auspices pour Tilly, avec marrons chauds et flocons de neige en bonus! Mais ça, c’était avant que le système informatique bugge. Entre en scène Marcus Walker. LE geek. Aussi fantaisiste qu’un algorithme. Aussi créatif qu’un disque dur. De quoi gâcher sa période préférée de l’année à Tilly la technophobe, qui croit vivre un cauchemar quotidien en travaillant avec Marcus. Pourtant, Marcus n’est peut-être pas le cœur polaire que Tilly imagine. Son fiancé n’est peut-être pas non plus l’homme parfait qu’elle croit connaître. Et s’il suffisait de laisser faire le miracle de Noël pour savourer le plus inattendu et le plus délicieux des réveillons?…

Mon avis :
Qui a dit qu’une maquilleuse d’opéra devait être une pro de l’informatique ? Certainement pas Mathilde en tout cas, car en ce qui la concerne, c’est un vrai désastre. D’ailleurs, suite à sa dernière bourde, elle va avoir affaire avec Marcus Walker, le nouveau directeur du service informatique. Elle le compare au Prince des ténèbres, imaginez un peu… Un peu rêveuse, elle pensait que la période de Noël se déroulerait favorablement. Au final, elle ne peut constater que tout se transforme en cauchemar, que ce soit professionnellement ou dans sa vie personnelle. Et si finalement le destin en décide autrement et que la magie de Noël finit par opérer ?

J’avais très envie de découvrir ce roman dont le résumé me semblait très prometteur. En commençant ma lecture, je me suis immédiatement laissé entraîner dans cet univers hivernal londonien. Toutefois, très rapidement, je n’ai plus eu aucune surprise, ayant deviné de quoi il allait en retourner quant à l’histoire. Le récit est malgré tout bien rythmé et les rebondissements sont présents. Le côté émotions qui, là aussi, sont de mise, n’ont pas réussi à me faire vibrer.

Je ne me suis pas attachée tant que cela aux personnages. Tilly est une jeune femme quelque peu fantasque, j’irais même jusqu’à dire que je l’ai trouvé un peu cruche dans l’ensemble. Elle ne m’a pas touché, mais, malgré tout cela, elle reste plaisante à découvrir.
Marcus Walker est issu de la City, un véritable col blanc. Si de prime abord, on le perçoit comme un homme froid et distant, petit à petit, on se rend compte qu’il n’en est rien. C’est un homme qui dans le domaine professionnel ne montre pas sa véritable nature, celui qu’il est du côté personnel.

En bref : j’ai passé un bon moment avec cette lecture, mais sans plus. Je ressors un peu déçue, car, outre l’univers dans lequel on évolue, ni l’histoire, ni les protagonistes ne m’ont convaincue !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.