Chroniques·Romance contemporaine

Et tu embrasseras mes larmes – Fleur Hana

Editions Harlequin (&H) – 24 Octobre 2018
320 pages

Résumé :
Il va lui apprendre à pleurer.
Elle va lui apprendre à aimer.
Depuis le drame qui a bouleversé sa vie quelques semaines plus tôt, Angie est perdue. Elle en est convaincue, son cœur est détraqué : elle réagit au quart de tour pour des broutilles, mais est incapable de verser les larmes qui la rongent de l’intérieur.
Depuis qu’il a compris qu’aimer quelqu’un, c’est prendre le risque de souffrir, Valentin a décidé de verrouiller ses sentiments. Les potes, il les garde à distance  ; les filles, il les consomme à la chaîne, sans jamais s’attacher. Parce que c’est bien plus simple de ne rien ressentir.
Lorsque Angie et Valentin se croisent ce soir-là, chacun reconnaît sa propre douleur dans le regard de l’autre. Et si, en dépit des apparences, ils étaient très exactement ce dont ils ont besoin  ?

Mon avis :
Depuis des semaines, Angie a vu sa vie changer, elle est perdue, ne sait plus comment réagir. Et surtout, elle ne sait plus pleurer cette perte dont elle porte la culpabilité.
Valentin lui, est incapable d’aimer, préférant virevolter de filles en filles, laissant les sentiments en dehors de son cœur.
Pourtant, leur rencontre, n’a rien du hasard, le destin s’est mis sur leur route, et tous deux écorchés vifs, vont ensemble, même si cela s’avérera quelque peu complexe, baisser leur défense et avancer dans la vie.

Je n’avais pas lu ce titre précédemment paru sous le titre « les bottes rouges », et on peut dire que le résumé m’intriguait. Dès les premières pages, Fleur Hana m’a littéralement embarquée dans l’histoire, qui est, on peut le dire, très captivante. Dans ce roman, la thématique du deuil est abordée, difficile de ne pas ressentir toutes les émotions que l’auteure cherche à nous faire passer. D’ailleurs, pour ma part, étant passé par là, je n’ai pu qu’en éprouver leur sens et leurs significations.

Je me suis attachée aux personnages.
Angie est une jeune femme qui a du mal à avancer depuis la perte qu’elle a subi. Dès lors, elle tente d’aller de l’avant, mais sa souffrance est bien visible. Elle fait semblant, mais tout le monde n’est pas dupe. Quand elle rencontre Valentin, elle sent qu’entre eux, la connexion est bien présente, mais lui de son côté, ne peut pas. Pourtant, au fil des jours, elle va se contenter du peu qu’il peut lui donner, et grâce à lui, cette douleur lancinante va s’amenuir. De son côté, elle va réussir à lui faire baisser ses défenses, soigneusement érigées depuis des années.
Valentin, a perdu sa mère alors qu’il était encore jeune, puis son ami. Il a fini par se rendre compte que dès qu’il s’attachait à une personne, celle-ci finissait par le quitter. C’est pourquoi, il a fini par se forger une carapace et ne veut plus aimer. Quand Angie entre dans sa vie, il sait qu’ils sont connectés que tous deux portent des stigmates d’une souffrance, de la perte. Pourtant, il ne veut pas lui donner son cœur. A force de raison, il finira par se rendre compte qu’elle est son tout, et qu’elle vaut le coup d’ouvrir son cœur.

En bref : j’ai passé un excellent moment avec cette lecture. Un roman ayant une thématique assez complexe, qui m’a tenue captive au fil des pages. Une histoire intense émotionnellement qui, moi aussi m’a fait verser quelques larmes !

Une réflexion au sujet de « Et tu embrasseras mes larmes – Fleur Hana »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.