Chroniques·Romance historique

Les lettres que je ne vous ai jamais envoyées – Latie Gétigney

Editions Diva Romance – 19 Juin 2018
240 pages

♦ Résumé :
Londres, janvier 1797
Cher Monsieur Clenneth… 

C’est ainsi que commencent les lettres que Miss Amy Rosebury écrit au gentleman entraperçu dans une librairie de Covent Garden par un bel après-midi d’hiver. Des lettres dans lesquelles elle ouvre son coeur d’autant plus librement qu’elle ne les lui enverra jamais et que leurs chemins ont peu de chances de se croiser à nouveau. Du moins, c’est ce qu’elle pense… Mais la gentry anglaise est un bien petit monde.
Entre malentendus, convenances et faux-semblants, un roman d’amour et d’aventure, comme une rencontre entre Orgueil et préjugés et Autant en emporte le vent.

Mon avis :
Amy tombe sous le charme de Mr Clenneth, lors d’une visite en librairie à Londres alors qu’elle est dans sa famille. Ne pensant plus le revoir, elle décide de prendre sa plume et de lui ouvrir son cœur au travers de lettres… qu’elle n’enverra jamais. Toutefois, le monde est petit, et ils se croiseront de nouveau à plusieurs reprises.

J’étais sceptique quant à la lecture de ce roman, car je pensais entrer dans un genre historique épistolaire, mais ce ne fut pas le cas. L’intrigue, qui n’est certes pas très originale, est bien menée. L’histoire se laisse lire, toutefois, pour moi, elle manque d’action, de rebondissements et le rythme reste assez lent tout au long de la lecture.

Je me suis attachée aux personnages. Amy est une jeune femme qui a du caractère et qui aime la littérature. Même si elle se prête aisément aux conventions sociales, elle a aussi envie de faire ce dont elle a envie. Elle est tombée sous le charme d’Henry dès le premier regard, mais elle n’en a rien laissé paraître. Elle qui pensait ne plus le revoir, va devoir le côtoyer à plusieurs reprises.
Henry Clenneth est un gentleman. On ne peut qu’être touché par cet homme qui, sous son air de réserve et bien sous tous rapports, n’hésiteras pas à protéger ceux qui comptent pour elle. De plus, il n’hésitera pas à braver le danger. Son seul défaut, si je puis dire, c’est qu’il ne prend pas assez en compte ses désirs.
J’ai beaucoup aimé les protagonistes secondaires, hormis Catherine et Clothilde qui, m’ont semblé assez hautaines et exécrables…

En bref : j’ai passé un moment sympathique, mais sans plus. L’histoire est plaisante, mais malheureusement pour moi, l’ensemble manque d’émotions et reste assez lent !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.