Chroniques·Romance contemporaine

(Im)parfait – Emma Green

Editions Addictives (Luv) – 14 Juin 2018
280 pages

Résumé :
Juliette chante l’amour tous les soirs dans son piano-bar. Sans trop y croire. Quand la jeune artiste parisienne se retrouve à la rue, elle accepte une drôle de mission : jouer les dames de compagnie pour une grand-mère guindée et mal en point, en lui chantant tous ses airs préférés.
Mais une nuit, un inconnu vient s’installer juste sous les toits, au dernier étage de cet hôtel particulier perché sur les hauteurs de Montmartre : un mystérieux brun aux cheveux longs, à la barbe mal taillée, au regard noir et au verbe rare.
Entre Juliette, la chanteuse libre et romantique, Suzanne, la vieille dame snob et attachante, et Laszlo, le ténébreux aussi sexy que dangereux, cette colocation forcée s’annonce… compliquée. Et parfaitement imparfaite.

Mon avis :
Se retrouvant à la rue, Juliette n’a pas réellement d’autre choix que de se rendre à l’adresse indiquée par sa mère. Là-bas, elle rencontre Suzanne, une vieille dame guindée, qui lui offre un pied-à-terre, en échange de quoi, elle devient sa dame de compagnie. Mais un soir, sous ce toit, elle croise un brun mystérieux, hostile à sa présence. Juliette doit se rendre à l’évidence, elle n’est pas de glace face à cet homme. Bien qu’elle chante chaque soir dans les bars, son salaire n’est pas suffisant pour qu’elle renonce à ce que Suzanne lui offre. Une colocation atypique certes complexe par moments, mais l’amour ne se cache pas loin…

Vous savez maintenant que j’aime beaucoup le duo d’auteures Emma Green, alors comment résister à un nouveau roman ? L’intrigue, quelque peu originale, notamment de par les protagonistes, est bien menée, bien ficelée. Dès les premières pages, je me suis laissé porter par l’histoire, qui est intense, m’a tenue captive jusqu’à la fin. Un récit qui se veut très bien rythmé, riche en rebondissements et émotionnellement, je peux dire, que le duo m’a fait vivre un tourbillon d’émotions.

Les personnages sont touchants, très rapidement, je n’ai pu que m’attacher à eux. Juliette est une jeune femme qui chante le soir accompagnée de sa guitare dans les bars. Par malchance, un jour, elle se retrouve au pied du mur et se doit de quitter son petit nid parisien. Ce coup du sort la mène tout droit dans un petit hôtel particulier, où, lorsqu’elle fait connaissance de la propriétaire, sa vie va réellement changer. Elle se fait très vite à Suzanne, malgré son extravagance et ses petits sauts d’humeur, mais c’est sans compter sur la présence du petit fils de cette dernière, qui lui, n’a de prime abord rien à lui offrir, si ce n’est hostilité et regards noirs. Petit à petit, elle ne peut nier que cet « ours » l’attire, elle sait qu’il est loin d’être parfait, et bien qu’elle se soit toujours dit qu’elle ne tomberait pas amoureuse de ce genre d’homme, son cœur lui, en a décidé autrement. Elle est belle, et elle a du répondant, mais elle a également ses petits défa uts.
Laszlo, le brun ténébreux, l’ours mal léché, n’est autre que le petit-fils de Suzanne. De par son nom et sa famille guindée, il est celui qui représente le vilain petit canard, mais pas pour sa grand-mère, qui l’accueille chez elle. Quand on le rencontre, on voit l’hostilité envers Juliette, puis jour après jour, même s’il veut le cacher, on ne peut nier qu’entre ces deux-là, il se passe quelque chose. Sombre, renfermé sur lui-même, il a du mal à s’ouvrir, à faire confiance. Les jours passent, et il devra se faire une raison : Juliette est sa lumière, et il est peut-être temps de laisser le passé de côté et enfin avancer.
J’ai beaucoup apprécié les protagonistes secondaires, notamment la vieille dame. Même si l’âge est là, elle en est encore à vouloir profiter de sa vie, et à répandre la sagesse dans son entourage.

En bref : j’ai adoré cette lecture. Quand j’ai commencé ce roman, je ne m’attendais pas à une histoire aussi intense, captivante. L’humour est certes bien présent, mais je ne présumais aucunement qu’Emma Green me ferait ressentir autant d’émotions ! Vous l’aurez compris, je ressors de cette lecture avec un gros coup de cœur !

2 réflexions au sujet de « (Im)parfait – Emma Green »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.