Chroniques·Romance contemporaine

Ton arrogance, mon insolence – Nathalie Charlier

Harlequin (Hqn) – 2 Mai 2018
pages

Résumé :
Elle le déteste autant qu’elle le désire
Le football  ? Ella, étudiante en médecine, n’en a rien à faire. Les footballeurs  ? Au mieux, ils l’indiffèrent  ; au pire, ils ne suscitent en elle qu’un vague sentiment de mépris. Alors, quand sa sœur lui annonce que Nathan Leray, le joueur le plus en vue du moment, sera à la soirée à laquelle elles se rendent, Ella range cette information là où elle mérite d’être  : aux oubliettes. Mais, lorsque Nathan la choisit pour cible et lui fait son numéro de séducteur, Ella est bien obligée de reconnaître que le sportif a des arguments de taille. Car c’est un fait  : il est très séduisant… presque autant qu’il est prétentieux, arrogant, insupportable. Un mélange dangereux, car Ella commencerait presque à envisager une expérience inédite pour elle  : passer une nuit, une seule, avec Nathan.

Mon avis :
Ella n’en a que faire des footballeurs, mais, pour faire plaisir à sa sœur, elle l’accompagne lors d’une soirée. C’est là qu’elle rencontre le séduisant et si sexy Nathan Leray, qui dans un premier temps l’exaspère à un très haut point. Mais celui-ci, qui pourtant peut avoir n’importe quelle fille, jette son dévolu sur elle. Elle a beau l’envoyer promener, ce dernier continue à lui faire son numéro. Elle finira par écouter les conseils de sa sœur, et elle concevra même de passer une seule et unique nuit avec ce bellâtre qui l’attire, tout autant qu’il la hérisse…

J’avais beaucoup aimé la précédente série lue de cette auteure, et c’est le résumé ici qui a fini par me convaincre. L’intrigue, un tant soi peu originale, est bien menée, bien ficelée. Dès les premières pages, l’auteure m’a embarqué dans son histoire, qui est fraîche, addictive et riche en rebondissements. Le récit est très bien rythmé, l’alternance des points de vue des protagonistes nous permet de comprendre plus amplement leurs ressentis. Les émotions tout comme l’humour ici, ne sont pas en reste, je n’ai ressenti aucun ennui, aucune longueur durant la lecture.

Je me suis rapidement attachée aux personnages. Raphaëlla Moreau est une jeune femme de 23 ans qui en est déjà à la fin de ses études de médecine. Elle veut être chirurgienne, du moins, c’est ce qu’elle pensait. Mais petit à petit, on s’aperçoit qu’elle s’est toujours octroyé une ligne de conduite opérée par sa famille, elle n’a jamais eu le sens de la rébellion et des conflits, comme a pu le faire sa jumelle. Grâce à Nathan, elle sortira peu à peu de sa coquille. Ella est un petit génie qui a beaucoup souffert durant son enfance, mais comme dit précédemment, elle n’aime pas décevoir et fait ce qu’on lui dit. Les choses sont ce qu’elles sont, si elle ose dire ce qu’elle pense aux personnes extérieures à sa famille, il en est tout autre pour ses parents. On voit également qu’elle a le cœur sur la main, toujours prête à faire plaisir à ceux qui l’entoure, oubliant parfois ses propres désirs.
Nathan Leray est un joueur de foot, dans l’équipe du PSG. Ce dernier n’a pas fait de longues études et excelle dans le sport. Mais, il s’est forgé une carapace, car sous ses airs de séducteur, d’homme arrogant, trop sûr de lui, se cache une faille, des blessures qu’il finira par extérioriser. Il a également le cœur sur la main, et sa famille compte énormément pour lui. Côté sentiments, il n’en éprouve que peu, trop secoué par l’histoire familiale. Toutefois, là aussi, les choses changeront grâce à Ella.
J’ai beaucoup apprécié également les protagonistes secondaires, qui sont tout autant intéressants.

En bref : j’ai passé un très bon moment avec cette lecture. Une romance fraîche, riche en rebondissements et en émotions. L’amour peut frapper là où on ne l’attend pas vraiment….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.