Chroniques·Romance historique

Les Rokesby, T.2 : Un petit mensonge – Julia Quinn

Editions J’ai Lu pour Elle – 4 Avril 2018
284 pages

Résumé :
1779. Orpheline, Cecilia Harcourt quitte l’Angleterre et débarque à New York où elle espère retrouver son frère, blessé à la guerre. À l’hôpital, personne ne sait où est Thomas. En revanche son meilleur ami Edward Rokesby est là. Blessé à la tête, il est amnésique. Démunie, ne sachant où aller, Cecilia prétend qu’Edward l’a épousée quelque temps plus tôt et le soigne avec dévouement. Au fil des jours, leur complicité grandit et Cecilia s’enferre dans le mensonge. Jusqu’au jour où le jeune homme, guéri, décide qu’il est temps de faire l’amour à sa délicieuse épouse…

Mon avis :
Partie à la recherche de son frère disparu, Cecilia Harcourt se rend à New-York. Une fois sur place, personne n’est prompt à lui donner des informations concernant ce dernier. C’est alors qu’elle se rend compte, que l’ami de Thomas, Edward Rokesby est présent à dans cet hôpital. Celui-ci, étant amnésique, elle décide de se faire passer pour son épouse, afin de rester à ses côtés. Ils ne se sont jamais rencontrés auparavant, pourtant, ils se connaissent au travers de nombreuses correspondances entre Cecilia et son frère. Ce subterfuge ne pourra durer éternellement, car que se passera-t-il quand Edward retrouvera la mémoire ?

C’est toujours un réel plaisir de plonger dans un roman de cette auteure, et de nouveau, je n’en ressors aucunement déçue. L’intrigue, bien qu’assez simple, est bien menée, bien ficelée. Dès les premières pages, je me suis laissé entraîner par l’histoire, qui a su me captiver, me tenir en haleine, jusqu’à la fin, me doutant bien de la chute. Le récit est bien rythmé, rebondissements, romance et émotions sont au rendez-vous.

Les personnages sont attachants. Cecilia Harcourt est une jeune femme qui a un but : retrouver son frère, disparu à la guerre, car, étant maintenant orpheline, il est le seul à pouvoir lui sauver la mise. En arrivant à New-York, elle ne s’imaginait pas rencontrer Edward, le meilleur ami de Thomas. Etrangement, en le voyant, elle n’hésite pas à mentir afin de rester à son chevet. Elle a un fort caractère, et peu farouche, elle est très téméraire. Elle a conscience de ses erreurs, et décide seule de ses choix, même si parfois, ils sont un peu erronés.
Edward Rokesby, est capitaine dans l’armée. Blessé à la tête et devenu amnésique, il n’a pas conscience d’avoir épousé celle qui a hanté son esprit durant des mois, de par les lettres qu’elle adressait à son meilleur ami. Son désir de guérir, est puissant, mais la force de sentiments envers la jeune femme, l’est également. Il fera tout ce qui est en son pouvoir afin qu’elle se sente bien mais quand il découvrira sa trahison, même s’il est blessé dans son amour-propre, il n’est pas apte à la laisser filer. C’est un homme droit, très attendrissant.

En bref : j’ai passé un excellent moment avec cette lecture. Une romance historique, riche en rebondissements avec une héroïne qui ne se laisse pas impressionner par la gente masculine !

2 réflexions au sujet de « Les Rokesby, T.2 : Un petit mensonge – Julia Quinn »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.