Chroniques·Romance contemporaine

Kinnections, T.4 : L’exaltation des sens – Jennifer Probst

Editions J’ai Lu pour Elle – 28 Mars 2018
407 pages

Résumé :
Arilyn Meadows est overbookée. En plus d’être conseillère chez Kinnections, une agence de rencontres, elle recueille des animaux en détresse, enseigne le yoga et anime avec talent des ateliers de gestion des émotions. Quand l’agent de police Stone Petty, débordant de testostérone pure, vient la voir pour suivre un stage de maîtrise de la colère, Arilyn se promet d’ignorer ses regards et son sourire sexy. Pas de temps pour un simple flirt ! Mais comment lutter lorsque l’alchimie entre deux individus est bel et bien présente ?

Mon avis :
Arilyn Meadows, ne fait plus confiance aux hommes depuis sa dernière rupture. Depuis, elle tente de vivre sereinement en étant multi-tâches. Mais quand l’agent Stone Petty doit suivre un de ses cours de gestion de la colère, elle ne sait plus vraiment sur quel pied danser. Car cet homme, concentré de testostérone, l’horripile autant qu’il l’attire. Quand on dit que « les opposés s’attirent »…

J’étais impatiente de me plonger dans ce tome, notamment en ayant eu un aperçu précédemment de nos protagonistes mis en avant. L’intrigue, qui n’est certes pas très originale, n’en est pas moins bien menée. Je me suis laissé entraîner dans l’histoire dès le départ, pourtant par la suite, j’ai commencé à ressentir de l’ennui. Certes, le récit a un bon rythme, les rebondissements et émotions sont bien présentes, mais je ne me suis pas attachée autant que je l’aurais souhaité aux personnages. Selon moi, j’attendais trop de ce tome.

Comme dit précédemment, je ne me suis pas autant attaché aux personnages comme je l’aurais souhaité. Arilyn est une jeune femme qui cherche l’Amour, le véritable. Depuis sa précédente rupture, elle enchaîne entre son boulot, le refuge, et ses cours. Mais dans tout ça, elle ne veut pas penser à elle. Elle cherche à faire le bien autour d’elle, sans se rendre forcément compte que tout le monde n’est pas dans la même optique du monde. Il faut le dire, elle a réussi à m’agacer à multiples reprises.
Stone Petty est symbole de virilité, mais aussi signe d’arrogance, de muflerie, et j’en passe. Agent de police, il ne sait pas réfréner sa colère dans certaines situations, et on le comprendra par la suite, ce qui lui vaut de devoir prendre des cours de gestion de la colère. Même si de son côté, il m’a énervé plusieurs fois, je n’ai pu m’empêcher de lui trouver un côté attendrissant. Sous ses airs de grand macho, il a un cœur, même s’il pense le contraire.

En bref : j’ai passé un bon moment avec cette lecture, mais sans plus. J’attendais trop de ce tome et bien que l’histoire soit intéressante, les protagonistes n’ont pas réussi à me toucher plus que cela.. ce qui est fort dommage !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.