Chroniques·Romantic suspens

The Korsican – Alexandra Lanoix

Auto-édition – 2 Avril 2018
212 pages

Résumé :
Kali travaille pour la plus grande organisation de malfaiteurs des USA. Son job ? Nettoyeuse. Elle tue, sans remords ni regrets, c’est une machine sans émotions. Violée et laissée pour morte à l’âge de 16 ans, elle ne vit que pour se venger. Mais dans cette quête qui la ronge, son chemin croise celui de Joseph, qui va tenter de lui faire déposer les armes. Saura-t-elle écouter son cœur? Kali trouvera-t-elle la voie de la rédemption grâce à lui ?

Mon avis :
A 16 ans, Kali a été « sauvée » par Franck qui l’a prise sous sa protection. Dirigeant une grande organisation de malfaiteurs, il lui a appris les ficelles du job qu’elle effectue depuis des années maintenant : nettoyeuse. A aujourd’hui 30 ans, elle n’a plus qu’un désir, celui de se venger de ce que ces derniers lui ont fait subir. Elle rencontrera sur sa route, Joseph, qu’elle prendra sous sa protection à son tour. Elle qui a toujours été seule, sans émotions, se surprend à ne pas être réfractaire à sa présence, et surtout, grâce à lui, elle retrouve peu à peu son humanité. Mais parfois, les apparences peuvent être trompeuses. Fera-t-elle le bon choix ?

Une fois n’est pas coutume, c’est le résumé qui a titillé mon envie de lire ce livre. L’intrigue, dont l’originalité ici réside dans le job de notre héroïne, est bien ficelée. Je ne vais pas le cacher, j’ai eu beaucoup de mal durant un temps avec ce roman. En effet, j’ai trouvé que, malgré les rebondissements et le suspens mis en place, tout cela manquait d’action, que c’était un peu trop linéaire, trop long. Puis vint le moment où tout s’est déclenché, et là, plus moyen de m’arrêter dans ma lecture, je me suis retrouvée tenue en haleine, captivée afin d’avoir le dénouement de l’histoire. Certes, ce n’est pas celui auquel je m’attendais, et j’avoue, je suis restée comme deux ronds de flan quant à certaines révélations, que je n’aurais aucunement imaginées.

Je me suis attachée aux personnages, même si dans un premier temps, Joseph m’est apparu un peu trop lisse. Kali est touchante, malgré son manque d’humanité. Depuis ses 16 ans, elle a été formatée pour être ce qu’elle est aujourd’hui, « The korsican ». Elle a été détruite physiquement et psychologiquement, si bien que rien ne lui fait peur et pour elle, l’heure de la vengeance a sonné. Quand elle rencontre Joseph, elle se surprend elle-même à le prendre sous « son aile », afin de le protéger, et alors qu’elle ne supporte aucune présence dans son environnement privé, ce dernier ne la dérange aucunement, bien au contraire. Petit à petit, elle recommencera à éprouver des émotions, et on peut dire, qu’elle a un sacré caractère, qu’elle n’a peur de rien.
Joseph est, quand on le rencontre un escort-boy, un peu gauche. Il recroisera le chemin de Kali et ensemble, ils cohabiteront durant un temps. Il n’a pas peur de ce qu’elle est et cherche même à lui faire ressentir des choses, car il sait qu’au fond, elle n’est pas si froide qu’elle le laisse paraître. Pourtant, lui n’est pas tout à fait honnête avec elle, mais je n’en dirais pas plus.

En bref : j’ai passé un bon moment avec cette lecture. Une histoire qui met du temps à se décanter, mais une fois que tout s’enclenche, difficile de s’arrêter avant la fin…

Une réflexion au sujet de « The Korsican – Alexandra Lanoix »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.