Chroniques·Comédie romantique

Mon coloc, mes désirs & moi – Lena Jung

Editions Addictives (Luv) – 20 Mars 2018
457 pages

Résumé :
Craquer pour son coloc ? Désastre assuré !

Si vous m’aviez dit, il y a quelques mois, que j’allais intégrer l’école de mes rêves, dans la ville de mes rêves, où habite justement ma meilleure amie, je ne vous aurais pas cru.
Et pourtant ! Je suis bien là, à l’orée de ma vie, prête à affronter mon destin.
Alors quand j’ai trouvé la parfaite annonce du plus parfait des apparts, je n’ai pas hésité une seconde. Et quand la colocataire prévue s’est transformée en un séduisant mâle du nom d’Andreas, ni une ni deux j’ai fait mes valises.
Andreas, capitaine de navire le jour qui hante mes plus beaux rêves la nuit… Réussirai-je à respecter la règle n° 1 de toute colocation : ne pas craquer sur son coloc ?… 

Mon avis :
Admise dans une école prestigieuse de photo d’Hambourg, Loretta se doit de trouver un appartement pour l’année à venir. L’annonce de colocation, postée par une certaine Helen, semble lui être tout droit tombée du ciel : l’appartement est à tomber. Quand elle se rend sur les lieux pour visiter et faire connaissance avec cette dernière, elle sait qu’elle ne s’est pas trompée, l’endroit est somptueux, et la jeune femme très sympathique. Sauf que celle-ci a omis un point dans l’annonce, la colocation n’est pas pour elle, mais pour son frère, Andreas, absent une bonne partie du temps pour son travail. Qu’à cela ne tienne, Lori accepte. Mais quand elle rencontre le jeune homme, elle ne sait plus où donner de la tête, il est très sexy et il va être très difficile de résister au charme de ce commandant de bord. Et si la destination finale de cet arrangement serait l’amour ?

J’ai été intriguée par ce titre, et comme j’aime beaucoup les romances entre colocs, j’ai tenté. L’intrigue, un tant soit peu originale de par les caractéristiques du héros masculin, est bien menée. Dès le début, je me suis laissé porter par l’histoire, qui certes en soit reste simpliste, mais est prenante. J’ai pris plaisir à évoluer au fil des pages aux côtés de nos protagonistes. Le récit est bien rythmé, plein d’humour et riche en rebondissements. Les émotions sont présentes, toutefois, elles ne sont manquent quelque peu d’intensité. Le petit plus est le lieu où l’on évolue : l’Allemagne, jusqu’à présent, je n’ai jamais lu de roman où l’histoire se déroulait dans ce pays.

Je me suis très vite attachée aux personnages. Loretta (Lori) Krung est une jeune femme de 24 ans qui a décidé de quitter la France, direction Hamburg pour continuer ses études dans la photographie, comme bonne passionnée qu’elle est. Elle a un point de chute dans la ville, chez son père, qui vit avec sa belle-mère et qui apparemment ne semble pas la porter dans son cœur. C’est pourquoi elle cherche à vivre à l’extérieur de la maison familiale. Quand elle emménage dans le loft pour lequel elle a répondu à l’annonce, elle était loin de s’imaginer que son coloc serait aussi sexy, quasi l’homme parfait. Et elle qui s’était bien dit qu’elle ne franchirait pas les limites, elle va bien avoir du mal. C’est une jeune femme qui est passionnée, gentille, franche, et par moments se retrouvera déstabilisée.
Andreas Erikson est commandant de bord sur un navire de croisière. Souvent absent, l’idée de colocation proposée par sa sœur ne lui pose apparemment aucun souci, car cela lui permettra qu’un tiers s’occupe de menues tâches durant son absence. Ce qu’il ne savait pas, c’est que celle qui partagerait son toit, serait tout à fait à son goût et il sortira les crocs par moments. Lui aussi est passionné, par tout ce qui touche à l’environnement marin. Il est sexy en diable, et on pourrait presque le comparer au prince charmant, à l’homme dont tout le monde rêve.. C’est également quelqu’un de solitaire, qui, dans son milieu professionnel, est d’une tout autre nature. Il est prêt à faire tout ce qu’il faut pour la femme qu’il aime.
Les protagonistes secondaires sont intéressants, et apportent leur petite touche dans le roman.

En bref : L’histoire qui, dans l’ensemble est cousue de fil blanc, n’en est pas moins prenante et pleine de rebondissements. J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman que je découvrais en même temps que la plume de l’auteure !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.